Vincennes Tourisme

Site officiel du tourisme à Vincennes
>> Professionnels du tourisme

Glossaire

Bookmark and Share

Arc formeret : Arc recevant, dans le mur porteur, la retombée des voûtes.

Archère : Ouverture percée dans une muraille et permettant de tirer à l’arc ou à l’arbalète. Assommoir: ouverture percée dans la voûte d’un passage et permettant de jeter des projectiles.

Barbacane : Ouvrage avancé d’une fortification, défendant souvent une porte d’entrée.

Châtelet : Dans une enceinte, bâtiment indépendant constituant l’ouvrage de défense d’une porte. Le plus souvent, il s’agit de deux tours encadrant la porte.

Console : Elément en saillie dans un mur et destiné à porter une charge (par exemple, une retombée de voûte ou une sculpture).

Contrescarpe : Paroi du fossé disposée à l’opposé de la place forte.

Contrefort : Massif de maçonnerie élevé en saillie contre un mur pour le soutenir.

Corbeau : Pierre saillante supportant un encorbellement, par exemple le crénelage d’un chemin de ronde.

Courtine : Muraille entre les tours d’une enceinte.

Créneau : Ouverture rectangulaire pratiquée dans un parapet. Entre les créneaux se trouvent les merlons.

Échauguette : Tourelle en encorbellement, le plus souvent à l’angle d’une courtine ou d’une tour, ou bien sur un contrefort.

Encorbellement : Architecture en saillie sur le plan d’un mur et supportée par des consoles, des corbeaux, un contrefort...

Escarpe : Paroi du fossé du côté de la place forte.

Extrados : Face extérieure d’une voûte, par opposition à l’intrados.

Flanquement : Elément architectural permettant des tirs parallèles à la courtine à défendre. Une tour est l’organe de flanquement le plus courant.

Foisonnement : Augmentation de volume de la terre extraite lors du creusement du sol.

Fruit : Base d’un mur construite selon une pente plus ou moins proche de la verticale.

Harpage : Bande verticale occupant toute la hauteur d’un mur, d’une largeur réduite à quelques pierres d’appareil à chaque niveau d’assise et limitant des panneaux construits en moellons.

Herse : Grille coulissante verticale défendant une entrée, en général en avant d’une porte.

Intrados : Surface intérieure d’une voûte.

Larnuer : Membre horizontal en saillie sur le nu d’un mur, creusé d’une gorge par-dessous et destiné à écarter l’eau de pluie du mur.

Mâchicoulis : Ouverture percée en arrière d’un parapet et en avant du haut d’un mur, par laquelle on tire ou on lance des projectiles à la verticale. Un mâchicoulis peut être établi entre deux contreforts réunis par un arc ou entre deux corbeaux portant un linteau.

Merlon : Partie pleine d’un parapet, entre deux créneaux.

Mur gouttereau : Mur portant un chéneau ou une gouttière (par opposition à un mur pignon).

Linteau : Pierre, le plus souvent de forme rectangulaire, disposée à l’horizontal au-dessus d’une ouverture (porte, fenêtre, archère, etc.).

Mur de refend : Dans un bâtiment, mur de séparation.

Piédroit : Montant latéral d’une ouverture, d’un manteau de cheminée...

Remplage : Réseau de pierre garnissant l’intérieur d’une fenêtre ou d’une rose.

Sablière : Pièce de charpente posée horizontale ment sur un mur, dans l’axe de celui-ci, et recevant les chevrons de la couverture.

Sainte-Chapelle : Dès le Moyen-Age, chapelle palatiale dans laquelle étaient conservées d’insignes reliques comme, au palais de la Cité, celles de la Passion.